The Happiness Project

Publié le 5 Mars 2015

The Happiness Project

   Voilà un post qui traîne depuis TRES longtemps dans mes brouillons (du coup il n'est plus exactement le même). Il y a presque deux ans, j'ai lu The Happiness Project, de Gretchen Rubin. Un livre pour être positif et faire ce qu'on souhaite VRAIMENT dans la vie sans se prendre le chou ou se donner des excuses. Les enfants, la fatigue, le travail, la routine. Autant de choses qui permettent de se dire qu'on pourra voir plus tard pour le bonheur et la vie qu'on se choisit. A la lumière de nouvelles lectures, de rencontres et de ce qui m'est arrivé récemment, tout cela prend un sens nouveau.

 

   Cela fait quelques années que j'ai compris que rien ne servait de râler ou tout voir en noir et qu'il valait mieux accepter les choses comme elles étaient pour ne pas se polluer l'esprit. Cela fait longtemps que j'ai évité les conflits et que j'ai toujours répondu aux agressions par les sourires. Sans que ce ne soit la solution à tout, elle s'est la plupart du temps montrée redoutable. Après tout, si quelqu'un n'est pas content, c'est son problème et ça ne doit pas devenir le mien. Et essayer de comprendre les griefs de l'autre sans s'énerver finit toujours par produire un sourire chez l'autre. Et ça, c'est plutôt encourageant pour soi. Du coup, je pense prendre les choses de façon assez positive la plupart du temps, et j'ai une certaine distance vis-à-vis des conflits qui peuvent me tomber dessus (quand on travaille face à des dizaines de gens inconnus chaque jour, ça peut arriver, même si c'est rare!). Voilà pour le côté  "être positif".

 

   Mais pour la vie que je souhaite, comment on fait? Je pense que là maintenant, tout de suite, je vis la vie qui me convient. Je suis mariée à un homme que je trouve formidable, je suis la mère d'un bébé génial, j'ai la chance d'avoir un travail que j'aime et qui me permet d'avoir un bel équilibre entre travail et vie de famille. La seule chose qui pourrait me manquer serait d'avoir du temps pour moi puisque, comme j'en parlais sur l'autre blog, la famille est loin et j'ai toujours passé 24h/24 avec le Petit Poulet en dehors du travail. Heureusement, il va bientôt avoir l'âge d'aller en garderie donc je pense pouvoir l'y mettre de temps en temps. Ce qui me permettrait d'écrire à nouveau (l'envie est grande en ce moment) et faire mille autres choses que je n'ai pas faites depuis longtemps. Certains moments ont pu être très compliqués ; avoir un bébé, des centaines de rdv médicaux depuis sa naissance, c'est fatigant. Aujourd'hui, on commence à voir la lumière au bout du tunnel pour lui. Et je pense avoir la force nécessaire pour dire STOP si le besoin se fait sentir.

 

   Je crois que la seule chose qui me manquait pour faire ce que j'aime et profiter enfin de petits moments, c'était un gros coup de pied aux fesses. Eh bien voilà, je l'ai eu. Tout est bien qui finit bien mais j'ai bien cru que j'allais dire adieu à la vie. Et maintenant, je suis en plein dans la phase des questions. Qu'est-ce-que j'aurais regretté? Qu'est-ce-que j'aurais aimé faire? Quels étaient mes rêves non réalisés? J'écris tout pour ne rien oublier et faire le point. Et enfin vivre, à presque 27 ans, MA vie.

 

   Et vous de votre côté, avez-vous l'impression de mener la vie que vous voulez? Qu'est-ce-qu'il vous faudrait pour vivre comme vous aimeriez? Vous vous êtes déjà demandés ou êtes vous trop dans le train-train pour y penser?

 

    PS : oui, il est fort probable que ce blog soit un peu moins déco, j'écris pour tout et rien en ce moment :)

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par Justine

Publié dans #Happy, #Life-bloglife

Commenter cet article

Mélanie 03/04/2015 16:52

Mais mais mais comment ai-je pu passer à côté de ce super article !!!!!
Je te l'ai déjà dis mais tu es la personne la plus positive que je connaisse et tu ne peux pas savoir comme j'aime ce trait de caractère chez toi. Tu es la personne la plus forte et courageuse que j'ai rencontré parce que quoiqu'il arrive, même le plus dur, tu as la pêche, le sourire et tu re-la-ti-vises. C'est une capacité que peu de personne ont et je t'admire pour cela.
Pour avoir vécu 10 ans un homme qui se plaignait tout le temps, pour tout, qui voyait toujours le mauvais côté des choses (y compris chez moi..hum...), pour être entourée de pas mal de gens qui ne voit que le verre à moitié vide plutôt qu'à moitié plein vraiment je peux te dire que toi, tu es un rayon de soleil.
Choisir sa vie... je ne sais pas si j'y suis parvenue, mes envies ont bien changées depuis mes 20 ans. J'ai eu des hauts, des bas, je n'ai peut-être pas toujours fait les choix les plus simples mais malgré tout je ne me suis jamais considéré comme quelqu'un à plaindre. J'ai toujours avancé et c'est pour moi le principal. Côté professionnel surtout, je ne suis pas certaine d'être super épanouie mais je crois que ce n'était pas primordiale pour moi car j'ai été élevé par une super maman qui ne vivait (presque) que pour son boulot et je crois qu'inconsciemment j'ai choisi de faire l'inverse et de privilégier ma vie privée. Les sources d'insatisfaction peuvent être nombreuses et tellement faciles à trouver comme tu le dis.... si tout le monde choisissait de voir la vie avec le sourire comme tu le fais elle n'en serait que plus belle.
Aujourd'hui j'ai le sentiment de vivre la vie que je souhaite. Rien est jamais parfait évidemment mais on en est pas loin.
Faire le choix de s'entourer de gens positifs est un choix que j'essaie de mettre en oeuvre depuis quelques temps mais ce n'est pas si simple...
Ce qu'il me faudrait pour vivre la vie que je souhaite : plus de soucis d'argent (arrêter de scruter mon compte en banque tous les 2 jours pour voir où j'en suis et si ça ne va pas être trop la cata), ne m'entourer de que gens intéressants et po-si-tifs comme tu l'es toi (pas facile), avoir un job qui me laisse du temps libre tout en étant intéressant et sans pollution extérieur ( je pense à mes collègues), et réussir à mieux relativiser lorsque ça ne va pas.
Il y a 15 ans quelqu'un m'a dit "sois égoïste, c'est le seule moyen d'être heureuse". Ça parait dur comme ça mais enfait, cette personne avait totalement raison. Nous sommes les mieux placés pour savoir qui NOUS convient, alors autant nous écouter et ne pas se laisser influencer par les autres. Ce n'est pas simple dans notre société actuelle où tout est scruté, jugé. Difficile aussi de faire entendre aux autres que l'on ne fonctionne pas comme eux. C'est un petit combat au quotidien :)

Claire 10/03/2015 11:22

C'est sur qu il n est pas très deco cet article, :-D, néanmoins intéressant. Je ne connais pas ces lectures mais elles me rappellent ce que j ai pu lire sur les accords tolteques. Que ça fait du bien de sortir la tête du guidon et prendre du recul de temps en temps !

MlleOr 05/03/2015 13:45

Moi je suis dans la même impression que toi.
J'ai la même philosophie. Je ne sais pas si j'ai toujours pensé comme ça mais j'en prend bien plus conscience maintenant.
L’acceptation plutôt que les regrets.
Je fais des choix pour moi, pour ma famille et non pas pour faire plaisir. Au final aux yeux des autres ca ne sera pas forcément mieux, mais pour mon propre plaisir ça change bcp de choses.
J'apprends tous les jours à tendre vers ce que je souhaite, à voir le bon coté des choses, à me satisfaire de ce que j'ai. Je ne suis pas à plaindre mais j'ai bossé dur pour ça. Alors oui le boulot, les transports, un bébé ca prend bcp de temps mais il faut aussi savoir s'en dégager et hiérarchiser ses envies/besoins pour se sentir heureux.
La vie est faite de petits bonheurs au quotidien, il faut savoir les reconnaitre ;)
Et là, je dis merci à mes cours de sophrologie qui en sont pour beaucoup
<3